Le Clan Eynire
/! ATTENTION LE CLAN EYNIRE A DEMENAGE /!

voici la nouvelle adresse :

http://eynires.free.fr/forum/index.php



A tous les Eynires:

Vous avez jusqu'au 17 janvier pour vous inscrire</font></span></div>



Bienvenue dans le Grand Salon des Eynires, mercenaires sous l'Egide de Brumaire !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexionRecensement

Partagez | 
 

 Germe de la Haine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ariane-Azur
Capitaine Eynire
Capitaine Eynire
avatar


Feuille de personnage
Personnage Principal: Ariane-Azur
SpécialisationS: Role-Play / PvP
Niveau:
105/200  (105/200)

MessageSujet: Germe de la Haine.   Sam 20 Juin - 14:28

Prologue : La fin de tout et le début de rien.


Le bassin d'un liquide cristallin rempli, luisait face aux rayons qui venait caresser sa douce surface ondulante sous l'effet de la brise venue des montagnes. Je me trouvais près de ce qu'on appelle l'abime de la vie, plaie béante à travers ma chair spirituelle, m'attirant irrésistiblement vers lui, force inconsidérable dont je ne puis me soustraire. Je plantais mes pieds, mes mains, mes coudes, mes genous, mes ongles, mes dents dans la terre dénudée de tout sentiment. Personne ne lui échappait, pourtant je poursuivais mon entêtement irraisonné à vouloir disparaître de la vue de sa puissance. Malgré toute mes tentatives de fuite désespérée, mon pied commençait à s'enfoncer dans le bassin. Puis ma jambe toute entière. Puis l'autre jambe. Une sensation froide et implacable m'envahissait au fur et à mesure que je disparaissais dans le bassin. Alors qu'il allait m'aspirer entièrement, j'hurlais d'une voix puissante :
"-NOOOOOOOOON!!!"
Mais cela était inutile. J'allais disparaître de ce monde. Ce n'est que quand on se rend compte que la mort est juste à sa gauche qu'on peut enfin apprécier le monde. Les feuilles se découpaient avec une netteté que je croyais impossible. Le temps semblait ralentir juste pour que je puisse savourer cet endroit avant de sombrer. L'odeur qui montait de la terre me mit comme un baume au coeur. Il faisait beau, le soleil était radieux, les oiseaux chantaient, la vie continuait paisiblement son cours sans moi. Les plantes étaient magnifiques, les arbres majestueux. J'avais l'impression qu'il me suffirait de tendre la main pour atteindre le ciel et m'accrocher aux nuages à jamais, pour contempler le monde de haut. Soudain quand je repris conscience de ma situation, les larmes embuèrent ma vision. Le monde se moquait de moi à garder cette insouciance suprême de mon cas. Mais au final, que suis-je? Je suis juste une graine dans le jardin de la vie. Si je disparais ce ne sera pas la fin. Cette révélation m'appaisa et je me laissais aller. Tant pis pour mon existence égoïste. Tant pis pour mes rêves. De toute façon j'étais vide de tout sens.

_________________
À tous ceux qui oseront me prétendre faire encore des fautes d'orthographe malgré ce lien :
http://atilf.atilf.fr/tlf.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Germe de la Haine.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Amours et Haine (Darsin Soltern)
» [Récit] : Haine et Rose fânée
» Les feux de la haine
» Un essai ! Une haine ! [Continue] (Mais pas d'inspiration pour le moment :/ )
» ‘‘La haine excite les querelles, l'amour couvre toutes les fautes’’ | end

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Clan Eynire :: La Reception :: Les Hautes herbes. :: Le Salon de Grand-mère Enue.-
Sauter vers: