Le Clan Eynire
/! ATTENTION LE CLAN EYNIRE A DEMENAGE /!

voici la nouvelle adresse :

http://eynires.free.fr/forum/index.php



A tous les Eynires:

Vous avez jusqu'au 17 janvier pour vous inscrire</font></span></div>



Bienvenue dans le Grand Salon des Eynires, mercenaires sous l'Egide de Brumaire !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexionRecensement

Partagez | 
 

 La Mer glacée

Aller en bas 
AuteurMessage
Fleg
Mercenaire Eynire
Mercenaire Eynire
avatar


Feuille de personnage
Personnage Principal: Fleg
SpécialisationS:
Niveau:
65/200  (65/200)

MessageSujet: La Mer glacée   Ven 17 Juil - 16:53

Bon ba c'est les premières pages de mon livre alors je vous l'es laisse en avant première

La Mer glacée








Chapitre 1
Un enfant muet

Au moment où le soleil n'était pas encore haut dans le ciel, où les nuages se baladaient vivement dans l'étendu bleuté, l'ont apercevaient une belle maison, de toute part entourée de fleur. A l'arrière; par une belle fenêtre ouverte, ont voyaient une magnifique chambre, où somnolait un jeune garçon aux cheveux blanc comme la neige. En s'approchant de plus près, l'ont remarquaient qu'il ne dormait pas; mais fixait intensément le plafond de ses yeux gris perle. Il avait été réveillé par un cauchemar; revoyant ce jour funèbre d' il y a quatre ans. Écartant ses couvertures, il se leva et se mit à se préparer pour sa nouvelle journée à l'Académie Phare de Mer, où il était étudiant...
Vêtu d'un somptueux pantalon noir, d'une cravate et d'une veste de même couleur sur une belle chemise blanche qui constituait son uniforme, le jeune prit son sac à l'épaule et referma la porte derrière lui...
Sur la route, il rencontra un homme richement couvert. Celui-ci s'approcha du garçon qui s'était arrêté; il avait des yeux d'un bleu profond qui mettait en valeur sa chevelure blonde.
« Paul, j'ai déjà eu beaucoup de plainte de ton directeur, vu le nombre de fois où tu y es envoyé. Aujourd'hui fais moi plaisir et essais de ne pas te faire remarquer... Je sais que le suicide de ta mère ta beaucoup choqué, c'est bien pour ça que je t'avais envoyé chez ton grand-père. Mais; mort environs un ans après, j'ai été obligé de te reprendre...enfin...s'il te plaît ne te fais pas renvoyer. »
Et sur ses mots, le père de l'adolescent continua son chemin jusqu'à chez lui. Paul; quant à lui, poursuivit son trajet...
Il devait être dans les 08h30 quand il s'arrêta. Devant lui; se trouvait un homme, emmitouflé dans une couverture mauve qui avait des cheveux marron coupé maladroitement. Le ans- abris regarda alors la personne qui s'était arrêtée, montrant alors ses yeux couleur rosé. Paul se mit donc à fouiller dans son baguage, en ressortit un cahier où il était écrit au marqueur « L' Ange noir », et le tendit au pauvre monsieur. Celui-là le prit et lui dit:
« Merci mon bon gars, tu sais à quel point tes livres me rendent heureux...oui...la vieux Jonce est très content. » conclu-t-il en souriant.
L'enfant lui rendit son sourire, et sans un mot, remettant son sac à l'épaule, reprit son itinéraire pour son collège...
Un bonne heure s'était écoulée; à la montre de Paul, il était déjà 09h30; il était en retard. Bien que normalement, il ne rentrait qu'à 11h aujourd'hui; il venait toujours pour 09h la mercredi afin d'assister aux répétitions du club de théâtre. Leurs pièces le ravivait le cœur déjà obscurcit par la perte d'un être cher à ses yeux.
Bientôt; des beaux bâtiment apparurent à ses yeux. Montrant toute la splendeur de l'académie « Phare de Mer ». Paul passa la première barrière sans encombre...mais quand celui-ci voulu passer celle qui empêchait le passage au bâtiment principale, un ballon de football vola vers lui. Il l'évita avec une extrême facilité, le bloquant quelque seconde plus tard avec son pied.
« Hep! Tu peux renvoyer la balle mec? Demanda un joueur avec un maillot kaki portant le numéro 11.
Notre héros ne répondit pas, mais en moins d'une minute frappa énergiquement dans le ballon, et l'envoya d'un seul coup dans les buts des maillot gris.
Ouais! Joli but! Tu voudrais pas rejoindre le club? Redemanda le même joueur.
Mais Paul ne répondit toujours pas.
-Laisse tomber Sagaie, ce type c'est « Le Muet » du collège. Il te parlerais pas même pour 69 millions! » cria un joueur à l'allure sauvage qui portait le numéro 6. Ces mots étonna son interlocuteur, mais celui-ci laissa finalement tomber et revînt au match. Seulement; le principal concerné na paru pas le moindrement indigné,et, rentra dans l'établissement...
Après avoir monté plusieurs escaliers, Le jeune Paul s'immobilisa face à une porte où était placardé: « Club de théâtre ». Il regarda sa montre...09h46, il lui restait au moins 1h14 de spectacle. Le jeune garçon poussa légèrement la porte, assez pour s'y glissé, et doucement, s'essaya sur une chaise du fond. L'adolescent avait l'habitude de venir; actuellement, la pièce avait l'air d'une intrigue policière amateur. Et Paul s'empressa de se plonger dedans.....

_________________
"Une fleur est un symbole d'Amour et de Haine,
Elle symbolise la vie, comme elle symbolise la mort,
Elle ne cache ses envies,elle sourit,elle pleur,
C'est la fleur. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleg
Mercenaire Eynire
Mercenaire Eynire
avatar


Feuille de personnage
Personnage Principal: Fleg
SpécialisationS:
Niveau:
65/200  (65/200)

MessageSujet: Suite   Ven 17 Juil - 17:08

« ...mais, cher inspecteur j'en suis sûr! C'est cet homme! Pointa du doigt un des acteurs. C'est lui, et lui seul, qui à volé la cargaison de Mis Jordan ARQUIVO!
-Comment! Comment osez-vous me traitez de la sorte! Répliqua le concerné. On joue les bien faiseur, les bons bougres! Mais c'est en dessous qu'il faut regarder! Si l'on regarde en dessous l'on se rend compte que c'est pourri! Pourri jusqu'au bout!
-Minute, minute! Cria celui qui jouait l'inspecteur. Nous ne pouvons portez d'accusation sans preuve! Retenez-vous donc chers messieurs, j'ai appelé un homme qui, certainement, élucidera cette affaire.
-Qui est-il donc? demandèrent à l'unisson les deux acteurs.
-Je le nomme Morice l'intrépide. C'est son surnom s'empressa t-il d'ajouter. Un fière luron, qui à déjà beaucoup aidé la police.
-Comment! Il n'est point des forces de l'ordre! Il n'est pas digne de confiance! Il est possible qu'il manigance avec ce traître! Dit l'acteur qui avait parlé de Mis Jordan.
-Quoi? Mais qu'elle honte, qu'elle honte!! Ne serais se pas vous? Vous qui avez manigancez tout cela dans le seul but de trouver le coupable prétendument? De l'envoyer derrière les barreaux? Pendant que vous obtiendriez ses faveurs?Pendez que vous siroterez un merveilleux cocktail bien a votre aise! Ah! Que de vilaine pensés qui me vienne à l'esprit!Vous ne méritez pas votre place aux cabinet de Mis Jordan!! cria l'autre
-Silence, silence cher monsieur KRUG, monsieur BRUTTO. Dit un homme qui venait d'arriver sur un ton très polis.
-Qui vous croyez-vous donc être pour venir ici?! cria BRUTTO. Nous éclaircissant un crime!Vous n'avez point le droit de....
-Calmez vous donc! C'est monsieur Morice d'on je vous ais parlé. intervînt l'inspecteur
-A c'est donc vous!!Venez donc!! Prouvez mon innocence! demanda KRUG
-Hé hé hé! En vérité cette affaire est déjà résolu. Mais je dois vous dire, qu'aucun de vous deux n'est innocent. dit en riant l'intrépide Morice.
-C...comment osez-vous dire que je suis coupable! dit KRUG
-Oui,Sir. Dite nous donc pourquoi aucun n'est innocent, Serais sent-il complice? ajouta l'inspecteur
-Eh bien non. Mais ils ont été utilisés au fin du voleur.
-Ah bon? demandèrent les trois acteur à l'unisson
-Mais bien sûr c'est ce qui l'est rendent coupables, pas du vol mais de complicité à leurs insu.
-Alors expliquez nous donc Morice! s'énerva le policier
-Bien; revenons aux faits. Hier; à l'aube; la cargaison de bijoux de Mis Jordan, à été volé habilement. Le conducteur témoigne que son agresseur était camouflé par un tissu noir sur le visage. Il l'aurait menacé d'un coutelas et serait partit avec la camionnette laissant tomber le bout de tissu; que j'ai pris le soin de demander à la police scientifique...
-Oui et alors? dit BRUTTO
-Eh bien, laissez moi finir. Monsieur BRUTTO; KRUG, que miteriez vous comme écharpe?
-Eh et bien... en... l...laine! Cela tien au chaud! Répondit l'acteur qui jouait BRUTTO en bégayent fortement.
-Moi je l'a prendrait en soi. C'est bien mieux pour un homme de ma classe. dit KRUG
-AH ah! Alors c'est bien vous! assura BRUTTO
-Mais... cher monsieur d'où savez-vous que cette écharpe est en soi? Je ne vous l'ais pas dit. BRUTTO déglutit. De plus; il y a eu un mandat de perquisition chez vous n'es pas? J'ai posé la questions aux agents, et ils m'avaient disent que toutes vos écharpes étaient en soi... Je pensais à une coïncidence....mais alors.....pourquoi avez vous dit que vous préfériez les écharpes en laine....les
seuls vêtements en laine que vous possédez sont vos veste polaire....pourquoi avez vous mentit? Serai ce par ce que.... vous êtes le coupable? BRUTTO fit mine de blêmir. Non...non c'est impossible. continua l'intrépide. Je l'ais dit moi même aucun de vous n'est coupable, mais n'est point innocent non plus.

-Mais alors....qui l'a volé? demanda avide de savoir l'inspecteur...
-Bien, bien je continu... d'après le précédent témoignage l'écharpe serait le seul indice n'es ce pas inspecteur? demanda à son tour Morice
-Eu oui... d'après le conducteur se serait le seul..
-Eh bien non!coupa l'intrépide. Ce n'est pas le seul! Trouvant que c'était... disons trop facile; j'ai interrogé une nouvelle fois le "seul" témoin. Et savez-vous ce que celui-ci ma dit?
Les autres paraissaient réfléchir...
Qu'il avait remarqué un petit détail, pas important sur le moment mais qui avait finit par le choquer... Sur le couteau qui l'avait menacé, il y avait le nom du dernier souverain de ce pays:"Olivier TRUTH" qui avait été vendu aux en cher il y a quelques jours et acheté par Ludovic KRUG pour une somme colossale de 69 millions! L'acteur jouant KRUG fit un pas en arrière et cacha un haut le cœur. Dite
nous monsieur KRUG...que faisait votre bien dans les mains de cet homme masqué?

-Eu....c'est une coïncidence!J'en suis sûr! bégaya t-il
-Ah oui? Pour mister BRUTTO, une écharpe en coi, s'il n'avait pas mentit et vous avoir accusé aurais put être une coïncidence; mais VOUS c'est passablement IMPOSSIBLE! VOUS MENTEZ AVOUEZ LE!
soi*
-Qqqqq....OUI!J'AI MENTI JE L'AVOUE!MAIS CE N'EST PAS MOI QUI L'AI VOLE JE VOUS ASSURE! cria à en perdre haleine le bon KRUG en s'agenouillant aux pieds de Morice

-Vous avez avouez! dit avec enthousiasme l'inspecteur! Au p...
-Ne vous réjouissez pas pour autant Messir FENOMENAAL. La déposition de monsieur BRUTTO ne tient pas la route, dotant plus qu'il a avouer que cette écharpe lui appartenait, indirectement. Le dénommé commençait à s'affoler.
-Mais je ne comprend pas Morice.... Si lui n'est pas coupable, l'autre devrait être coupable??? Je ne pije...je ne comprend plus rien. avoua en se trompant dans son texte le policier.
-Je l'ais dit il y a quelque minute, aucun n'est coupable du même crime, aucun n'est innocent mais ils sont tous complices à leurs insu. redit Morice

-Expliqué vous mieux que ça! s'énerva FENOMENAAL
-Bien dans ce cas, messieurs, en commençant par vous KRUG, si vous n'êtes pas coupable, que faisait vous affaire sur les lieux du crime...?
vos*
-Eu...et bien...commença Ludovic en larme... voila toute l'histoire...je; je suis amoureux de Mis Jordan ARQUIVO depuis la première fois où je l'ais vu il y a quelques années; le jour où l'on ma annoncé cette vente aux enchère, j'ai foncé sur l'occasion et ais acheté la pièce la plus couteuse rien que pour elle...

-Et que lui est-il arrivé? demanda Misteur Bruno FENOMENAAL
-....après ça. reprit KRUG, je l'ais bien emballé et l'ais placé sur le perron de son numéro d'immeuble... je n'aurais jamais imaginé qu'elle servirait à de tel fin... Ah! Que mes ancêtres allemands doivent être furieux que leur descendant est participé, que se soit directement ou indirectement à un vil crime!
-Ah je vois...une bonne histoire à dormir debout!! cria Bruno
-Moi je le crois. dit Morice
-Q...

-Il se trouve que monsieur KRUG est très proche de ses employé, et que, la majorité de sa compagnie connaisse cette histoire qui remonte à 3 ans constitue une preuve irréfutable...

-Oui...oui!Vous avez raison!Si tous connaissaient ce coup de foudre cela veut dire que son histoire tient la route... mais rien ne nous empêche de croire que "fous" d'amour pour elle il aurait voulu la forcer à l'aimer....qui nous dit qu'il a bien poser ce paquet sur le perron de Miss Jordan. protesta l'inspecteur de police

-Mais...mais non je...
-Si;quelque chose nous en empêche...le fait que Ludovic KRUG n'est pas posé le paquet lui même; que c'est un de ses assistant George KAEPEPINS qui l'a fait! J'ai eu confirmation avant de venir. Et surtout; il m'a dit qu'il à sonné à la porte et s'est caché derrière des cartons; il à vu des bras prendre le paquet. Monsieur KRUG est donc considéré comme innocent et coupable à son insu, donc lavé de tout soupçons... donc il ne reste plus que..

.-Monsieur BRUTTO suive moi au poste de police; je vous accuse d'avoir volé la...
-Vous vous emportez encre trop inspecteur...attendons la version de Misteur Gérald BRUTTO avant toute chose...

-Eug....eu....hésita -t-il en regardant sa chemise....D'a.....D'accord. Mo...moi aussi j'ai eu un coup de cœur pour elle....et...moi aussi je lui ais envoyé un cadeau,ce cette écharpe en soi noir....

-Mensonge! Vous, vous n'êtes pas du genre passionné d'amour; vous avez même une bonne réputation dans ce domaine, « Celui qui déteste l'amour »
-Ggg... ce n'est qu'une rumeur... insista-t-il
-Je ne pense pas...si vous pouviez dire la vérité au moins une fois? Vous connaissez les sanction dans ce genre de cas n'est ce pas?
BRUTTO fit une affreuse mine et tout en s'asseyant dit d'une voix grave:
-... D'accord je vais tout vous dire... En fait; je ne suis pas aussi innocent que je veux le faire croire. Redit-il. La vérité...c'est que..je suis couvert de dette. Un jour; alors que j'ouvrais ma boîte au lettre; j'ai reçu un petit colis contenant le coutelas du Roi accompagner d'une lettre qui est en ce moment même dans la poche de ma chemise...
-Montrez la moi! Demanda agressivement Morice et BRUTTO s'empressa de répondre à sa requête.
L'intrépide la déplia et lu à haute voix:


Cher monsieur Gérald BRUTTO

Mon nom n'a aucune importance, la seul chose que vous avez besoin de savoir c'est que je peux régler vos problème.
Si vous suivez à la lettre les consignes suivantes vous empocherez la somme exacte de 131 millions. Tout ce que vous avez à faire est de louer une camionnette, et que vous alliez faire une razzia à la Bijouterie de la Cascade qui se trouve à « Light » et les transportés jusqu'au point rouge sur la carte si jointe, où t'attendra un conducteur qui pensera que se sont les bijoux d'un riche entrepreneuse du nom de Jordan ARQUIVO; et le reste... tu le saura bien assez tôt...
signé: Le VRAI coupable


« Tiens,tiens,tiens....nous avons maintenant deux preuves contre vous....cette fois si vous m'accompagnez pour un interrogatoire poussé sur celui qui as commandé ce vole....et...

Calmez vous donc Inspecteur. L'interrompit Morice; l'affaire n'est pas encore jouez; il y a une zone d'hombre...
-Mais de quelle zone parlez-vous donc! Je ne vous comprend pas cette fois!Maintenant laissé la po...
-BRUTTO n'a pas volé la camionnette. Intervînt l'intrépide. Il l'as loué. Il n'est donc pas coupable « du » crime; mais « d'un » crime!

-Ah oui!? Alors qui est le coupable rétorqua le policier. Je vous écoute vous-savez!!
-Vous ne trouvez pas qu'il y a trop de coïncidence.
-De coïncidence...?
-Oui...la première... c'est la présence d'un seul témoin...c'est à dire le conducteur...étant des bijoux de grande valeur, il aurait été profitable de mettre un garde à sa surveillance, deuxièmement... BRUTTO n'avait pas emmener sa cravate sur les lieux du crime, quelqu'un l'y a emmener... Or les seuls endroit où Gérald porte une écharpe sont chez lui et a son lieux de travail... troisièmement...pourquoi l'on utiliserait un coutelas d'une si grande valeur pour un crime? Si ce n'est pour faire accusé son propriétaire... qui était susceptible de l'avoir?...quatrièmement qui pourrait profité des malheur de ces deux hommes?...et en dernier, la raison pour lequel Gérald BRUTTO et Ludovic KRUG sont ici...n'es ce pas parce qu'une certaine personne les as accusez de roder près de chez elle... alors que vu la réputation de BRUTTO cela n'est point possible? De même pour la timidité de KRUG....
Alors je vous demande.... A votre avis; qui est «  Le VRAI coupable »
-Mais voyons vous n'y pensez pas....
-Pourtant c'est bien...DRING »



La cloche venait de sonner, coupant l'acteur qui allait révéler le nom....
« Oh mince...déjà 11h, tch on a pas fait la scène final. Pesta l'acteur qui jouait Morice l'intrépide.
-T'inquiète; on a le temps, la fête est loin de commencer. De toute façon on se revoit...eu...commença celui qui jouait l'inspecteur.
-Samedi de 05h à 20h; on aura largement le temps de répéter plusieurs scènes...Am...GoodBye! Finit un membre du Club avant de quitter la pièce.
-Wow;le président est à fond dedans, j'avais oublié qu'on devait rester toute la journée...
-Ouais...Tiens il est où « le muet »? demanda celui qui jouait KRUG
-Il a déjà filé...Faudrait qu'un jour il se décide à rentrer chez nous, ce serais plus marrant que de rester ici simplement à regarder...suggéra l'acteur de BRUTTO qui se changeait à présent.
-Mouais; bon le dernier ferme en sortant » conclu un acteur qui n'était pas monté sur scène...

_________________
"Une fleur est un symbole d'Amour et de Haine,
Elle symbolise la vie, comme elle symbolise la mort,
Elle ne cache ses envies,elle sourit,elle pleur,
C'est la fleur. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleg
Mercenaire Eynire
Mercenaire Eynire
avatar


Feuille de personnage
Personnage Principal: Fleg
SpécialisationS:
Niveau:
65/200  (65/200)

MessageSujet: suite   Ven 17 Juil - 18:40

Dans les couloirs un jeune garçon courait et enjambait les marches des escaliers; son cour se déroulait plusieurs escaliers plus bas.
Quand il arriva vers le dernier, il sauta les marches et atterrit directement devant la 4e F.
Seulement huit personnes étaient déjà là, Medy TIMOR du comité des fêtes, avec quatre autres membres, Conan FURIEUX du comité de la sécurité avec son assistante et Henry RYTHM du club de basket. Les premiers arrivés faisaient tous les mercredis partit d'un club ou d'un comité mis à part Paul qui n'était nul part.
« Ah regardez, regardez; « le Muet » est arrivé! Cria Henry à l'adresse du garçon. Mais, non; mais non j'rigole Paulo! Tu sais que j'aime bien t'embête! Continua-t-il en le tapotant dans le dos.
-Mais laisse-le un peu tranquille, tu vas finir par créer un accident! Assura fortement Conan.
-Ah! C'est bon la ramène pas! Rigola le membre du club de Basket. Même si Paulo il parle pas, sa fait trois ans que je suis dans la même classe que lui et je suis son meilleur ami et je sais qu'il à beaucoup de qualité n'es ce pas? Finit-il par dire en souriant.
Paul le rendit son sourire aussi tôt. Il le connaissait bien ce bon vieux Henry. C'est lui qui l'avait défendu au début de sa première année de collège; même si c'était plutôt de lui qu'il tenait le surnom du « Muet » de l'Académie. Celui-ci s'essaya alors à sa place à la deuxième place du troisième rang. Puis petit à petit la classe commença à se remplir, pour finir avec le Professeur de littérature Misteur CARACTER.
« Bien le bonjour....dit-il en posant sa mallette. J'espère que tout le monde va bien. Comme vous le savez-tous bientôt aura lieu la fête de l'école...il y aura des matchs organisé par des clubs, un grand festin, ainsi qu'une pièce de théâtre organisée par le club du même nom et un bal en fin de soirée. Bon...étant votre professeur principal; même si je n'en ais pas très envie, je vais vous demandez qui se porte volontaires pour aidés le comité des fêtes à tout organisé pour le grand jour...
Personnes ne leva la main.

-Désolé m'sieur; moi je dois me préparer pour le match contre les « Dunes Ensablés » Qui se déroulera le jour de la teuf! Dit assez fort, le capitaine de Basket Henry.

-Bon...je vois que personnes ne souhaites participé... Ce n'est pas grave; les autres classes en on plein. De toute façon j'ai toujours dit que vous étiez une classe de fainéant! finit-il par crier...
Aujourd'hui nous allons étudiez divers poèmes, qui peut-être seront récité lors de la fête! Ajouta-t-il. Vous avez aussi le choix, vous pouvez aussi créez un poème que vous me réciteriez demain matin!
-Au non professeur! Certain sont dans des clubs! Dit encore Henry

-Non! Le seul dans cette classe faisant partit d'un « club » c'est vous! Sou hâte la fête approche...donc je vous dispense de poème Jeudi....
-Ouais! Cria sans le faire exprès le capitaine.
-...et je le reporte à Vendredi! Finit le professeur
-Quoi! Mais,ça ne fait qu'un jour de plus!
-Eh bien pendant vos récréations, au lieu de taper dans le ballon vous apprendrez un poème! A moins que toute la classe se révolte! Et demande autre chose qu'un poème! » cria encore l'enseignant.
Mais celui qui aurait dû être le plus gêné; c'est à Dire Paul WIRKLICHTKEIT ne se leva même pas. Il avait l'habitude que le professeur choisie des sujets oraux... C'est même à cause de cela qu'il avait risqué de redoubler l'année dernière, il ne l'avait même pas dit à son père, même si c'était une chose importante. Tout de même, depuis, Paulo avait compris le système du Prof de français et excellait maintenant dans toute les autres matière! On le prenait aussi comme un surdoué...enfin...sauf en français. Cette dernière pensée était si drôle qu'il ne put s'empêcher un petit rire...qui fut remarqué par CARACTER.

« Alors; monsieur WIRKLICHTKEIT, on se moque de ce que je dis? Ou plutôt de moi simplement? Un silence signifie oui! Cria-t-il en s'approchant de lui. Paul ne répondit pas.
D'accord, d'accord! Mais, vous devriez faire attention! Sinon quelqu'un.... C'EST A DIRE MOI! Vous interdirait la fête de l'école non? Toujours, pas de réponse.
Grr...! Vous!s'énerva-t-il Au bureau du directeur tout de suite WIRKLICHKEIT! » Finit-il par dire en retournant derrière son bureau.
Paul WIRKLICHKEIT se leva alors; et sortit de la classe, un air sauvage sur le visage.

_________________
"Une fleur est un symbole d'Amour et de Haine,
Elle symbolise la vie, comme elle symbolise la mort,
Elle ne cache ses envies,elle sourit,elle pleur,
C'est la fleur. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ariane-Azur
Capitaine Eynire
Capitaine Eynire
avatar


Feuille de personnage
Personnage Principal: Ariane-Azur
SpécialisationS: Role-Play / PvP
Niveau:
105/200  (105/200)

MessageSujet: Re: La Mer glacée   Sam 18 Juil - 0:02

De très nombreuses fautes qui gâchent le récit, mais aussi quand un personnage parle, même si sa phrase se finit par un point d'exclamation, le, par exemple, "dit" après ne prend pas de majuscules. (Vérifie dans un livre.) Aussi parfois, si un personnage commence à parler il y les guillemets (Aucune idée de l'orthographe é_è) qui apparaisse, et disparaisse dès que le récit reprend la trame du narrateur. Voilà voilà, sinon très bon texte! *go écrire demain*

_________________
À tous ceux qui oseront me prétendre faire encore des fautes d'orthographe malgré ce lien :
http://atilf.atilf.fr/tlf.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleg
Mercenaire Eynire
Mercenaire Eynire
avatar


Feuille de personnage
Personnage Principal: Fleg
SpécialisationS:
Niveau:
65/200  (65/200)

MessageSujet: suite et reponse au commentaire   Sam 18 Juil - 5:43

Bon déjà voila, les majuscule c'est pas ma faute mais mon traitement de texte l'ais mais pratiquement tout le temps; Evil or Very Mad et moi ça m'énerve! M'en fin je peux rien y faire, pour les fautes je vais essayée de les diminuées sinon pour les guillemet ( ca s'écrit bien comme ça t'inquiète) je l'est met bien après le dialogue enfin si je suis pas myope... C'est juste des phrase de comportement ou des truc comme ça... c'est pas des phrases narrative....( je me demande si sérieusement j'ai raison...franchement je crois pas) Enfin braf voila la suite j'en poste une encore si j'ai le temps... ba sinon on verra demain.

Son père lui avait pourtant dit de ne pas se faire remarquer aujourd'hui. C'était raté, il devait aller chez le directeur... Ce type Paul ne pouvait pas le sentir, d'après lui, c'était un ami de sa mère.... Il ne le croyait pas; comment ce dirlo' aurait put la connaître. Il ne l'aimait pas, le détestait presque d'ailler, tout cela, simplement parce que celui-ci lui rappelait sa mère sans arrêt, pour essayé de le convaincre de reparler. Cependant c'était quasiment impossible, car depuis l'accident il n'a jamais plus parler...
Arrivé devant une grande porte où était placardé « Bureau du directeur »; il fit une mine désagréable, suivi d'une agréable, et entra. Devant lui; derrière un bureau en bois roux, dans son fauteuil; un homme de la cinquantaine signait des documents. Quand il aperçu Paul il écarta les feuilles et lui fit signe de s'asseoir. Au moment où il s'exécuta il luit dit:

« Paul... cela fait combien de fois cette année...non plutôt ce moi-ci... Oui; cela fait déjà 9 fois en un mois que tu bien dans mon bureau; et aujourd'hui la dixième! Tu ne trouve pas que cela fait beaucoup?il ne lui répondit pas.
Um...-le directeur se leva- Dit moi... Crois-Tu que ta mère aurait été fier de toi?lui demanda-t-il en se rapprochant de la fenêtre. A ces mots le visage de Paul changea. Il ne voulait pas, il ne voulait « plus » entendre parler d'elle par lui. Il déshonorait sa mère en parlant d'elle.

Tu sais... ta mère était un ange...elle t'adorait; elle t'aimait et te protégeait...elle n'aurais pas aimé te voir comme ça! Fini-t-il par dire en frappant violemment une table qui se trouvait à coté de lui, et renversa par la même occasion une tasse de thé qui reposait là.
Quoi qu'il en soit... elle n'est pas morte pour te voir faire ça bon sang! Reprend toi! Car....TONG » Il fut coupé par un claquement de porte.

_________________
"Une fleur est un symbole d'Amour et de Haine,
Elle symbolise la vie, comme elle symbolise la mort,
Elle ne cache ses envies,elle sourit,elle pleur,
C'est la fleur. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleg
Mercenaire Eynire
Mercenaire Eynire
avatar


Feuille de personnage
Personnage Principal: Fleg
SpécialisationS:
Niveau:
65/200  (65/200)

MessageSujet: suite et fin du chapitre 1   Sam 18 Juil - 6:14

Paul venait de sortir; il en avait plus qu'assez! Assez d'avoir à supporter ces paroles sans sens qui le rappelait sa mère! Il marcha jusqu'à un couloir éclairé, où il n'y avait personne. Des larmes douce et brillantes à la lumière coulèrent sur son beau visage. Tout à coup; ses lèvres remuèrent légèrement...et en un fin murmure l'on entendait c'est mots:

« A toi, qui seul me comprend »

Si tu lis maintenant cette lettre,
C'est que j'ai aujourd'hui disparu,
Mais je ne laisserais point mon être,
Ainsi disparaître,


Avant de partir,
Laisse moi te dire,
Que j'ai trouvée la vérité,
Dans cet enfer glacé,


Son nom est le repère de l'ennemie de Dieu,
Ses dictateurs sont en nombre de 10,
En plusieurs lieu,


A toi seul qui me comprend,
Me vois et m'entends,
Je te laisse le dernier choix,
Suis moi ou protège toi.

« Anne WIRKLIXHKEIT »




....c'était; les dernier mots, qu'avait transmit sa mère avant d'être retrouvée morte, pendu... Ce n'était pas un suicide, mais un meurtre, pensait toujours Paul qui pleurait autant que la divine pluie d'automne....

Soudain, celui-ci sentit un doux parfum de fleur.
« Pourquoi pleure-tu? » demanda une voix translucide et merveilleuse. D'un coup; le jeune garçon se raidit; quelqu'un l'avait-il vu, ou pire; entendu! Il se retourna instinctivement...personnes. Il courut dans le couloir annexe...toujours personnes.... seul le doux parfum restait présent.... « Mais que c'était-il passé » pensa-t-il, qui ou quoi, l'avait parlé....
Il était tellement sonné qu'il n'entendit pas des pas derrière lui...

« Ah.... Je te reconnait! Tu es « le Muet » dont tout le monde parle au lycée.... Que fait-tu ici? demanda un étudiant. Tu vas bien? »
Paul ne répondit pas; il reprenait petit à petit ses esprits, et quand il fut remit, il ne regarda même pas le lycéen et descendit les escaliers...



Bientôt; l'ont ne voyaient plus que lui, traverser seul la cour jusqu'au portail... Mais; ce qu'il ne savait pas c'était que des yeux hostile le regardaient. Du haut de l'immeuble qu'il venait de quitter... Assis sur le rebord du toit; une silhouette se dessinait, assombrit, l'ont ne remarquaient qu'une hombre, ayant le soleil dans le dos...




Voila! La fin du chapitre 1.... c'était un peu cours je l'avoue... Mais quand je l'avais écrit à la main ça m'avait fait 8 pages!! Enfin bref ceux qui lisent peuvent commenter... En fait je vous oblige à commenter niark niark Twisted Evil Sinon je poste pas le deuxième chapitre! Aller J'espère que l'histoire vous a plus... et vous pouvez remercier Ariane-Azur et Tach-Eca qui m'ont "supliés" demandés de la mettre sur le forum!

_________________
"Une fleur est un symbole d'Amour et de Haine,
Elle symbolise la vie, comme elle symbolise la mort,
Elle ne cache ses envies,elle sourit,elle pleur,
C'est la fleur. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ariane-Azur
Capitaine Eynire
Capitaine Eynire
avatar


Feuille de personnage
Personnage Principal: Ariane-Azur
SpécialisationS: Role-Play / PvP
Niveau:
105/200  (105/200)

MessageSujet: Re: La Mer glacée   Sam 18 Juil - 15:23

Ce que je te propose, tu me donnes le texte avant de le poster et je te corrige tout ça en t'expliquant avant de le poster. Comme ça, ça t'éviteras (Oopas) de refaires les même fautes plus tard! Surprised

_________________
À tous ceux qui oseront me prétendre faire encore des fautes d'orthographe malgré ce lien :
http://atilf.atilf.fr/tlf.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleg
Mercenaire Eynire
Mercenaire Eynire
avatar


Feuille de personnage
Personnage Principal: Fleg
SpécialisationS:
Niveau:
65/200  (65/200)

MessageSujet: Suite corrigée par Ariane-Azur ><   Mar 21 Juil - 16:38

Plusieurs heures s'étaient déjà écoulées depuis que Paul était parti de l'Académie. En cet instant il était avec le sans-abris de ce matin. Celui-ci lisait un livre à haute voix pendant que Paulo lui, écoutait, adossé à un mur, moitié pensant, moitié écoutant.
Sur la couverture du cahier se trouvait écrit « L'ange Noir ». Et tout deux se plongèrent dedans:

« .... Le souffle glacé de la mort enveloppait le village. Personne, non personne n'y réchappait; à cette maladie, non, à ce jugement divin.
Bientôt ce sera mon tour... J'en suis sûr et certain. Si seulement; je pouvais demander une chance, une chance pour que le ciel pardonne les hommes. Celui-ci était en colère, les humains avaient trouvé un ange, et l'avait étudié. L'enfermant pour toujours, ils subissaient leur punition; l'enfermement dans le noir et la neige pour l'éternité... Le jeune Mathieu montait quatre à quatre les escaliers.Puis il s'enferma dans sa chambre; il transpirait abondamment. Ça y est, la maladie était entrée; ses parents étaient gelés et avaient les yeux fermés , pour toujours. Bientôt ce serait son tour... Tellement paniqué, il s'assoupit contre la porte....
Au moment où il se réveilla; c'était l'aube. Il ouvrit avec peine les yeux; pour découvrir un spectacle horrible... Il voyait.... Tout ce qu'il voyait était de couleur grise. Était-il mort? La maladie l'avait-elle touché? Était ce se Inutile que l'on ressentait une fois mort??? Tant de questions qui harcelait son esprit. Soudain, il entendit une mélodie, un chant venant de la fenêtre. Mathieu se leva, alla jusqu'à elle, l'ouvrit, passa la tête par celle-ci et le vit, l' Ange.... De couleur bleutée , celui-qui avait ammené la maladie. Il le vit.... puis l' Ange posa ses divines mains sur le visage du garçon qui était en larme devant cette splendeur. Et doucement, il sentit que l' Ange emmenait ses mains jusqu'à son cou, et tout doucement...l'étrangla.... Chapitre II La... »

Bon ba voila cette version a été corrigée par Ariane-Azur.... (D'accord je ferais moins de faute la prochaine fois Crying or Very sad)

_________________
"Une fleur est un symbole d'Amour et de Haine,
Elle symbolise la vie, comme elle symbolise la mort,
Elle ne cache ses envies,elle sourit,elle pleur,
C'est la fleur. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Mer glacée   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Mer glacée
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MTG Cards - Altered Art
» Dans les pas glacés d’un certain Willem…
» [Fil Rouge] Vos lectures du moment !
» La cabale de la mandragore glacée
» La cabale de l'oeil glacé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Clan Eynire :: La Reception :: Les Hautes herbes. :: Le Salon de Grand-mère Enue.-
Sauter vers: