Le Clan Eynire
/! ATTENTION LE CLAN EYNIRE A DEMENAGE /!

voici la nouvelle adresse :

http://eynires.free.fr/forum/index.php



A tous les Eynires:

Vous avez jusqu'au 17 janvier pour vous inscrire</font></span></div>



Bienvenue dans le Grand Salon des Eynires, mercenaires sous l'Egide de Brumaire !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexionRecensement

Partagez | 
 

 Matapan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Matapan




MessageSujet: Matapan.   Mar 3 Nov - 1:56

D'abord on se promène dans mon jardin. Lui c'est Duncan, un ami. Moi c'est Matapan. Mon jardin j'y passe du temps. Un tout petit point d'eau, des fleurs qui chantent quand il pleut, de l'herbe bien verte toute douillette, un plaisir pour les pieds nus.

Et moi de m'exclamer : Ho non, regarde la fleur ! Elle rentre toute nue dans l'eau, elle va se geler les pieds. Faudrait lui dire que c'est l'hiver.
Je me déshabille pour aller la sauver.

Duncan, amusé, préfère s'asseoir dans l'herbe et me regarder faire.

-C'est toi qui va attraper froid, Mat' si tu ne te rhabilles pas. Tu as beau être un panda et avoir un duvet bien chaud, tu n'en restes pas moins sensible au froid de l'hiver.

Duncan, il est paisible, il est beau aussi, il sourit souvent. Dieu sait comme il adore la vie. Il est un peu comme moi.

L'eau est glacée et le fond est vaseux. C'est un véritable choc, délicieux je me sens dériver, j'ai le souffle bloqué. Je rattrape la fleur. Elle est blanche, elle grelotte, la pauvre. Merci, me dit-elle à l'oreille, ramène moi au chaud.

Duncan est allé chercher une serviette. Moi je sors de l'eau. Duncan il me sèche. Je n'ai aucune pudeur avec lui, il sait tout, qu'aurais-je encore à lui cacher ?

-Idiot va. Rentrons à l'intérieur, allumons nous un feu, faisons du thé, et racontons nous de belles choses.

Je le laisse m'essuyer le corps. J'ai un peu honte de mon comportement alors je rougis.

____________


-Dis minou, je dois poster une jolie lettre de candidature. Je t'en avais parlé. C'est pour les eynire. Je dois parler de moi.

Il me verse une tasse de thé. Liquide rouge pourpre fumant.
Il me regarde.

- Tu dois dire quoi de toi ?

- Je dois dire le passé. Je dois me dire maintenant. Et je dois dire le pourquoi de mon futur parmi eux.
Pour le passé je leur dirai la guerre à Pandala. Je leur parlerai de mon enfance le dos courbé dans les rizières. Je leur dirai la belle nature, et la puissance des éléments. Il n'y a rien d'extraordinaire à ce passé. Je suis banal, mais il y a des choses belles malgré tout. Jusqu'à mon arrivée en Amakna, ma maison qui sent bon la tarte aux pommes. Et nos instants nous deux.
Parles moi de moi maintenant.

Je me saisis d'une plume. Je rougis légèrement. Sensations bizarres dans le ventre. Je me demande ce qu'il va dire.

La pénombre dans la pièce aussi. Le feu crépite. C'est le crépuscule. Du doré sur son visage adorable. C'est du doré rouge qui vient du ciel et qui passe par la fenêtre, qui frappe la pièce sombre, un peu. C'est délicieux comme on est là. Intemporel. Lui, les pieds sur le fauteuil. Il me regarde encore. Il prend plaisir à voir mes réactions.

- Quand je te regarde, je souris, car tout prête à rire chez toi. Une bouille qui aime la vie, un accent de pandawa qui te rend heureux, tu te tiens tout droit aussi. Rire Tu ne te rends pas compte comme tu es joli je crois.
Quand on s'est connu, tu écrivais déjà. Voilà ce qui m'a toujours fasciné chez toi. Les mots. Ils sont délices de ta bouche. Tu joues avec, tu me les dis et moi je frissonne. Je t'en mordillerai les oreilles.

On rit.
On ne dit mot. Le silence nous dit comme on est heureux ensemble. Le silence il crie : Oh comme tout est bien, écoutez moi !
Le crépuscule il dit : Bon je vous laisse, j'ai à faire je reviendrai demain. Pensez à allumer une bougie ou vous n'allez plus rien y voir.

- Tu vas mettre quoi pour les motivations ?

Silence brisé. Je me rend soudain compte comme il fait noir. Le feu incertain dans la cheminée éclaire nos visage aléatoirement.
Le feu dans la cheminée : Ho tiens un peu de lumière par ci, un peu par là, je crépite un coup et là je fais semblant de m'éteindre et puis je reprend en ronronnant de plus belle. Tu vois ?

- Je leur dirai que j'ai envie de vivre un peu plus fort. Que j'ai envie que ma plume serve à quelque chose. Que je la mettrai avec plaisir à leur disposition. Que j'ai envie de rencontrer des gens intéressants. Je veux construire quelque chose. J'ai envie que des choses se passent dans ma vie. Tout commence à devenir redondant. Sais tu toutes les opportunités, octroyées par le clan mercenaire ? C'est un édifice à bâtir, une tour de Babel, véritablement. C'est dur, mais avec de la discipline, de l'esprit d'équipe, de la virtuosité, on peut la construire. J'ai envie d'apporter ma pierre à l'édifice. M'essuyer le front après et me dire: On a fait ça.

Je finis un brouillon plus ou moins exhaustif et raturé. Je le retravaillerai plus tard, et je leur enverrai ensuite.

- He bien he bien. Je ne t'avais jamais vu aussi déterminé devant quelque chose. Toi le bohème, tu ne fais que contempler et écrire habituellement. J'ai du mal à te voir te retrousser les manches.

La fleur que j'ai sauvé, elle nous regarde, l'air interdit. Elle est dans un verre d'eau tiède, sur l'âtre de la cheminée.

- Viens t'asseoir à coté de moi. J'ai un peu froid.

Il se lève, contourne la table en bois sur laquelle repose la théière. Il foule de ses pieds nus le tapis en laine de bouftou soyeux, et vient s'installer à coté de moi, esquissant un sourire.

Sa respiration. Il sent les champs. Il a dû beaucoup travailler aujourd'hui.
On a plus rien à se dire pour le moment. Sa respiration c'est un flux et un reflux, comme une vague qui nous emporte et nous ramène, berce. Moi je retiens mon souffle pour ne pas occulter le sien.
Tu sens la paille, les souris dans le foin, le travail et le soleil. Derrière tes oreilles ça sent le crépuscule et le savon à la framboise.

Le silence il revient en hurlant.

Le marchand de sable il arrive et puis il jette de la poudre de perlinpainpain sur nous deux assis l'un à coté de l'autre.
Bonne nuit, nous dit-il poliment. Tout en baillant et en se frottant les yeux, nous lui souhaitons bon courage pour sa nuit de travail à venir.
Le feu dans le cheminée il dit qu'il va s'endormir lui aussi car tout est calme.

J'ai à peine le temps d'étendre une couverture en laine sur nous, que voilà le royaume de Morphée.

Les lendemains nous promettaient de grandes choses.


Spoiler:
 


Dernière édition par Matapan le Mer 4 Nov - 4:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alhugo
Conseiller(e) Eynire
Conseiller(e) Eynire



Feuille de personnage
Personnage Principal: alhugoo
SpécialisationS: Espionnage ; Trésorerie
Niveau:
124/200  (124/200)

MessageSujet: Re: Matapan.   Mar 3 Nov - 11:10

N'alhu transmet au centre de tri.

Réponse sous cinq jour.


Ariane, tu vas encore m'en vouloir ?


Edit Finia': nan ce coup-ci c'est moi qui t'en veux. C'est une section rp, par respect pour les postulant tu sera prié de répondre avec un message rp la prochaine fois. Sinon je te mets aux corvées pour une semaine. ^^

[Crève!]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alhugo
Conseiller(e) Eynire
Conseiller(e) Eynire



Feuille de personnage
Personnage Principal: alhugoo
SpécialisationS: Espionnage ; Trésorerie
Niveau:
124/200  (124/200)

MessageSujet: Re: Matapan.   Sam 7 Nov - 15:29

[Plop' Bozo]

Bonjour, j'ai le plaisir de vous annoncer l'acceptation de votre candidature.

Contactez :
- Finiarel (en priorité parce qu'elle fout rien)
- Ariane-azur (En priorité parce qu'elle fout rien non plus)

Cordialement,
N'alhugoo.


(Parenthèses = blague -_-')

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matapan




MessageSujet: Re: Matapan.   Sam 7 Nov - 16:04

Merci minou.

*Fait un bisou sur la joue à tonton hugo*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aszhara




Feuille de personnage
Personnage Principal: Aszhara
SpécialisationS: F.I.
Niveau:
114/200  (114/200)

MessageSujet: Re: Matapan.   Sam 7 Nov - 17:42

discriminatioooon, vous avez recruté deux fois Sasori xD
Interdit d'après le règlement 10 Surprised

*sort*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matapan




MessageSujet: Re: Matapan.   Sam 7 Nov - 18:14

*Jette un regard froid au dénommé Cuaragoraz *

- Qui est-ce ? Un Eynire ? Et non je ne me nomme pas Sasori, mais Matapan, malotru !

*Courroucé, s'en va vaquer à des occupations plus sérieuses*


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Matapan.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Matapan.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Matapan, bricoleur à votre service !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Clan Eynire :: Le Hall des présentations :: Les candidatures.-
Sauter vers: