Le Clan Eynire
/! ATTENTION LE CLAN EYNIRE A DEMENAGE /!

voici la nouvelle adresse :

http://eynires.free.fr/forum/index.php



A tous les Eynires:

Vous avez jusqu'au 17 janvier pour vous inscrire</font></span></div>



Bienvenue dans le Grand Salon des Eynires, mercenaires sous l'Egide de Brumaire !
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexionRecensement

Partagez | 
 

 [BG] Cuaragoraz le maudit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aszhara

avatar


Feuille de personnage
Personnage Principal: Aszhara
SpécialisationS: F.I.
Niveau:
114/200  (114/200)

MessageSujet: [BG] Cuaragoraz le maudit   Mer 29 Oct - 13:18

Alors voila, je publierais mes épopées dans cette partie du site ^^
Attention tout de même, c'est du PUR RP, aucun HRP au programme.

Par contre, les fautes d'orthographes y seront.


bonne lecture ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aszhara

avatar


Feuille de personnage
Personnage Principal: Aszhara
SpécialisationS: F.I.
Niveau:
114/200  (114/200)

MessageSujet: Re: [BG] Cuaragoraz le maudit   Mer 29 Oct - 13:19

Mesdames, messieurs, tofus, roublards, je vais vous conter mon histoire.

Tout commença un jour de saint-Ballotin, ou mon père, Jukies l'osamodas et ma mère, Exhania la tentatrice, furent réunis dans un seul et même lit, dont je ne vous conterais pas ce qui c'est passé...

Neufs mois plus tard, Un jeune osamodas, d'apparence fragile, vînt au monde. Ils décidairent de le prénommer "Cuaragoraz" du langage osamodas Cuara (Petit) Gor (Être) Az (vorace).

Dès l'age de mon 2ème cercle, je traquais déjà des Petits Tofus et des Sangliers Peureux. Quelques cercles et une centaine de fessées (Et oui, fallait pas tuer les Bouftous du vieux Gildaäs) plus tard, alors que je déambulait dans Astrub à la recherche du vendeur de poissons, un être au chapeau Pointu m'intercepta, et me proposa 10 petites épées, qu'il appelait "Dagues de Boisailles". Il dit que cela valait le prix de l'argent que j'avais en mains. Je le crûs, et j'échangeai donc les contenus.

Il me donna un parchemin avec une adresse écrite dessus

"Milice de Brâkmar,
1 rue des torturés,
Brâkmar central.

Je t'envoi cette recrue car je crois qu'elle as de l'Espoir. Entraine la, forme la, et tes rangs serons fortifiés.

A mon maitre, Rushu,
Brisorgueil le Sram."



Je traversa donc toute les contrées de ce monde, en combattant épiquement chaque créature que je croisais, mais évitant de passer à coté des monstres de taille supérieure à 5 fois la mienne.

Arrivé à la milice, un être étrange, nommé Oto Mustam, me vit arriver.

-"Hep toi, là... Ou va tu ?"
-" Heu... Un homme m'as dit de venir ici... Donc je suis venu..."
-" Que tiens-tu en mains ?"
-" Une lettre, pour un dénommé Rushu avec une adresse de la milice de brâkmar écrite dessus."


Oto Mustam pris la lettre, les Dagues de Boisailles, et me fit une marque au Fer sur le cou. un "B" en écriture Démoniaque, était désormais gravé sur moi. Je me sentis fort, et étrangement, je ne ressentis aucune douleur à avoir été brûlé par le Fer.

A mon retour à Astrub, la maison était vide. La porte entrouverte, la clinche forcée. Les meubles ont étés fouillés, les tables reversées, et une lettre empalée par un couteau était mise au mur ;

"Cuaragoraz, Peut tu venir au coin des tofus, non loin du prêtre, s'il te plait ? Nous avons découverts la demeure des Zangerra dans cette état. Fait vite.

Astro Mancien, garde d'Astrub."

j'allai donc auprès du prêtre. 5 Gardes étaient sur place, ainsi qu'une trentaine de civils, de toute race, mais tous avaient des larmes aux yeux.

-"Que ce passe-t-il ?" demandais-je.

Deux des gardes s'écartèrent de ma vue, en laissant se dévoiler une pierre avec des gravures et un crâne sculpté au dessus.

Je m'approcha, stressé, paniqué, ne sachant pas ce que j'allais découvrir.
Je m'agenouillais et compris ce qui était gravé :

"Ici repôse Jukies et Exhania,
fils et filles d'astrubs,
famille Zangerra,
Tués par des Bontariens, le
9 Octollibar 615 à Astrub."

Une larme ce dessina sur mon visage, neutre, sans réactions...
un garde me raccompagna à la maison du village, pour y être mis
en sécurité.

Depuis ce jour, la haine fit son apparition dans mon caractère. JE multiplia les attaques de territoires Bontariens, les meurtres d'Anges et la mise à mort des personnes étant pour la cause des anges.

On me nomma "Cuaragoraz le Maudit", "Cuaragoraz le Sanguinaire", ou encore "Cuaragoraz l'Exhumeur".

[ La suite prochainement ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aszhara

avatar


Feuille de personnage
Personnage Principal: Aszhara
SpécialisationS: F.I.
Niveau:
114/200  (114/200)

MessageSujet: Re: [BG] Cuaragoraz le maudit   Mer 29 Oct - 13:19

*épisode II*

Alors que je marchais dans les contrées obscures des Landes des Sidimotes, Je vis un point jaune dans le ciel, accompagné par un "Flap flap flap flap flap".

Je courus vers le bruit, me disant que j'avais à faire à je ne sais quel monstre pittoresque de cette région douteuse. Arrivé à approximativement 500 mètres de cet étrange point jaune -qui se déplaisait maintenant de gauche à droite, en évitant les Oliviolets et les Corbacs- accéléra, et je le pris en pleine tête, et tout-à-coups, je tombais dans les plumes.

A mon réveil, facilement.... 15 secondes après, je remarqua un document d'apparence parchemin, et pour cause, c'en était un. Dessus était gravé

"Arg help me help me, i need help, help heeelp !! I was agressed, mayday mayday !!"

Je m'apprêtais à jeter ce papier écris en langage satanique, qui n'était ni du Osamien, ni du Cuaragorien, lorsque un "SQUIIIIK" cria derrière moi.

Je me retourna, brandissant mon Tho'Lo, appelant mon compagnon Zerkays, et vit que le petit point jaune n'était rien d'autre qu'un Tofu Voyageur, ceux employés pour transporter les invitations et les messages privés d'aventuriers en aventuriers. Celui-ci ce jeta dans mes bras, je l'empoignât, et mis ma main dans son bec. Il se débâtit, bâtit des ailes, remua les papattes, puis ferma les yeux.

Puis, un Corbac géant arriva vers moi, et cria "Vous n'êtes pas prêts" "Aux armes, Démon !".

Puis, dans un hurlement gigantesque, une créature, non, une forme sinistre et presque imperceptible je dirais apparu derrière le Corbac, et mis son doigt sur la bouche comme pour dire de ne pas signaler sa présence. Je me tût. Le Corbac sortit une faux, la leva, et la tena bien fermement en mains.

Alors qu'il allait la faire siffler dans l'air vers ma personne, il Mit son torse en avant, comme si il avait été poignardé dans le dos. Il poussa un cri sinistre, Puis tomba sa robe noire, déchirée, souillée de sang, sans aucune trace du Corbac. L'ombre, souriant, laissa apparaître ses formes... charmantes... Au cotés de la robe, et du cadavre de Tofu Voyageur. Mon sanglier, Zerkays, était retourné se cacher entre mes jambes. Il me sert vraiment à rien ce sanglier...

Elle entrouvris la bouche, et laissa s'échapper, comme par méfiance, un petit mot, avec une voix douce; "B... Bonjour..."

A ce moment, mon cœur bâtit si vite qu'un tiwabbit ayant vu une Cawotte bien Cwitte, et je le sût... J'étais amoureux.

Je lui proposa de se reposer autours d'une Chopine, mais elle déclina l'offre, m'envoya un baiser dans le vent, et, Au même moment ou elle disparu dans l'ombre, laissa déployer ses majestueuses ailes d'ange.

[La suite prochainement]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aszhara

avatar


Feuille de personnage
Personnage Principal: Aszhara
SpécialisationS: F.I.
Niveau:
114/200  (114/200)

MessageSujet: Episode III ;   Lun 13 Avr - 21:04

*Ep. III (Et oui, enfin)*


Cuaragoraz se réveilla, dans les Landes des Sidimotes, entouré de Croc Glands, et décoré de Toiles d'Araknées. Après s'être secoué, il se remit en marche pour Brâkmar. Mais à son arrivée, une chose bien étrange l'attendait : Brâkmar était attaqué.

Pris d'une terreur folle, il courut aussi vite que possible, jusqu'à la milice, pour demander plus d'informations à Oto Mustam. Il enfonça la porte principale. Là où, quelques temps avant, se trouvait Oto Mustam, se tenait maintenant Amaiyro, Chef des troupes de Bonta. Il fixa droit dans les yeux Amaiyro, quelques secondes, avant de se lancer contre lui. Il prit de l'élan, et courrut aussi vite que possible vers l'envahisseur.

Tout à coup, le Black Out. Tout devint noir, sombre et ténébreux. Même l'âme des Assassins de Brâkmar, ville la plus sombre et Morbide du monde des douze, n'avaient pas une âme aussi sombre.


- Haaaaaaaaaa...

Quelques heures plus tard, Cuaragoraz se réveilla. Un mal de crâne insoutenable lui fracassais le crâne, par accoues. Il voulu se tenir la tête, machinalement, mais il en était incapable : Il était enchaîné. Ces habits étaient déchirés. Des lambeaux de peau se décollaient de lui, tel une vieille affiche à laquelle la colle n'aurais pas adhéré. Des picotements se sentaient dans ces pieds. Forçant à ouvrir les yeux, éblouis par la lumière intense, il ne distingua pas le lieu où il ce trouva. Il ce résilia alors à poser des questions.


- O... Où suis-je ?


En guise de réponse, une voix rogue, et cassée lui adressa quelques mots, sur un ton neutre.


- Tu est à la prison de Bonta... ça se voit, non ? ça pue la bienfaisance ici !

Effectivement, Cuaragoraz, habitué à la puanteur de Brâkmar, trouve l'odeur de propre et d'entretien fort désagréable. Il se risqua donc à continuer les questions, ces yeux s'habituant peu à peu à l'environnement.

- P... Pourquoi... Comment je suis arrivé ici, moi ?

- T'as eu l'illumination de combattre Amayiro. Pauvre idiot va. Ton père ne serais pas un Iop, par hasard ?
- Ne parle pas comme cela de mes parents, Manant ! Viens là que je te fasse regretter tes par...

Tout à coup, toujours dans une mi-obscurité, Cuaragoraz ce prit un coup de bâton dans le ventre. La douleur qu'il ressentit à ce moment là était étrange. C'était un mélange de haine, de tristesse et de Plaisir. Une voix, jeune, forte et sûre se fit résonner dans la pièce où il ce trouvait.

- Tait-toi donc, sale Brâkmarien ! Tu n'est pas ici pour tuer nos inculpés ! Retiens toi où je t'amène à l'arène pour une chasse à l'homme.

Des bruits de pas, sur un sol qui semblait être du carrelage, s'entendit à plusieurs mètres, ce qui faisait penser à un long couloir. Cuaragoraz s'en remit à regagner ces forces, se laissant tomber, sans former résistance à la traction qu'effectue les chaînes sur ces bras. Après quelques minutes d'adaptation, il s'endormit de nouveau, dans le bruit des Os craquants, et des membres s'arrachant des personnes torturées pour garder les secrets de la ville Démoniaque qu'est Brâkmar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [BG] Cuaragoraz le maudit   

Revenir en haut Aller en bas
 
[BG] Cuaragoraz le maudit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fan-Arts] Fan arts bioniclop18: Maudit, Rouage, Kaos
» Le Lac Maudit
» (Fic) Le camps de régime maudit =P
» L'oeil maudit [Libre]
» FC entraineur maudit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Clan Eynire :: La Reception :: Les Hautes herbes. :: Le Salon de Grand-mère Enue.-
Sauter vers: